Il y a de quoi s'amuser en ce début d'année 2013. C'est encore Free qui fait le buzz, et comme l'année dernière, Xavier Niel n'a pas loupé son coup. Rendez vous compte. Oser priver de publicité tous ces clients qui apparemment ne vont sur Internet que pour cela! Oter le pain de la bouche à tous ces braves éditeurs de sites. Casser un modèle économique qui profitait à tout le monde jusqu'ici, sauf apparemment aux internautes lambdas si on s'en réfère à leurs commentaires.

Ce qui n'aurait dû après tout que rester une vague affaire confinée à quelques journaux informatiques devient vite dès vendredi une affaire nationale reprise par tous les journaux, radios et télés. Guillaume Champeau sur Numérama parle de risque démocratique, de censure pire qu'en Chine... Korben plus intelligemment sur son blog parle de la fin de la neutralité de l'accès à Internet. Mais ce combat pour la neutralité est perdu depuis longtemps, plus exactement depuis que les possesseurs des tuyaux sont aussi diffuseurs de contenus et privilégient leurs contenus. PC Impact en fait 9 articles en moins de 48 heures.

Mais la réaction la plus farfelue, on la doit à un certain Jean-Baptiste Fontana sur Atlantico. Je cite:
"Je considère qu'utiliser un système de blocage des publicités sans rétribuer les éditeurs s'apparente tout simplement à du piratage."
Les rêves de ce cher Jean-Baptiste doivent être étranges. Par exemple attacher des heures durant des millions de gens devant un écran et les obliger à regarder la publicité. Une sorte de descendant des médecins d'Orange Mécanique qui aurait remplacé Beethoven par un jingle de Fils de pub.

La ministre Fleur Pellerin s'en mêle sur Twitter et annonce une réunion de crise pour lundi. Il est amusant de constater en lisant les archives de tous ces "journalistes" informatiques que c'était eux, encore il y a quelques jours, qui donnaient des leçons aux médias traditionnels et aux industries musicale et cinématographique en leur disant qu'ils n'avaient rien compris aux nouvelles technologies et qu'ils devaient revoir leur modèle économique. Ah le retour de bâton, parfois!

Bien sûr Free va rapidement faire machine arrière, d'ici demain même d'après ce que j'ai lu dans les gazettes. Alors, comment faire si vous n'êtes pas friand de réclames envahissantes. Eh bien la solution existe depuis des années et Framablog en parlait déjà l'an dernier comme du logiciel qui avait fait perdre à Google and co trois milliards de dollars. Il s'agit d'Adblock plus et c'est extrêmement simple à installer si vous utilisez Chrome ou Fifefox comme navigateur. Pour les autres, je ne sais pas, mais je suppose que c'est possible, en tout cas pour Opéra.

Pour Chrome, il faut aller sur cette page (vous y trouverez également les versions pour Firefox, Opéra, Android et K-Meleon), ensuite vous cliquez sur Installer Adblock Plus

Tutoriel Adblock Plus

 

ce qui vous ouvrira cette fenêtre

Tutoriel Adblock Plus




Cliquez sur Ajouter, et voilà, le tour est joué. Maintenant vous pouvez personnaliser la configuration du filtre. Pour cela vous ouvrez la caisse à outils de Chrome (tout en haut à droite), ensuite cliquez sur outils puis extensions, ce qui vous ouvrira cette page, plus ou moins semblable selon que vous ayez ou non déjà installé des extensions.

Tutoriel Adblock Plus


Là vous devez cliquer sur options en dessous d'ABP ce qui vous ouvre l'accès à la configuration d'Adblock Plus avec cette fenêtre

Tutoriel Adblock Plus


Une fois là, vous devez cocher si ce n'est déjà fait la case activé en face de Liste FR+Easy List, et également décocher la case Autoriser certaines publicités non-intrusives qui est coché par défaut.

Vous verrez, une fois tout cela effectué, que le jeu en vaut largement la chandelle. Non seulement vous ne serez plus dérangé par toutes ces accroches publicitaires, mais le temps de chargement de chaque page sera beaucoup plus rapide. Il ne vous restera plus que les publicités en html directement mises sur son site par son propriétaire, celles renvoyant sur des régies publicitaires étant normalement évitées.

Vous pouvez également vous faire une version plus personnelle d'Adblock Plus. Pour vous donner un exemple, je me rends parfois sur le site du Nouvel Obs, non que je sois un fan de ce magazine, mais quand j'ai envie de rire un bon coup, je vais lire du Laurent Joffrin. C'est le prototype des nouveaux chiens de garde comme l'on dit et c'est toujours rigolo pour moi de lire de temps en temps les absurdités qu'il écrit...

Donc sur ce site vous allez avoir en bas de votre écran une barre très gênante à mon sens pour la lecture et qui n'est pas supprimé par Adblock Plus, puisqu'elle est directement intégré au site. Cela donne ceci:

Tutoriel Adblock Plus


Pour la supprimer définitivement, il vous faut aller dans le code source de la page. Pour cela vous cliquez sur la boite à outils de Chrome, puis ensuite sur Outils, puis Afficher la source. Là vous allez tomber sur une page en html. Si vous n'êtes pas familier de ce langage, il vous faut trouver un lien en bleu, précédé d'une balise html SRC et dont l'adresse se finit généralement par .js, signe en html du javascript, source de tous vos ennuis. Voilà ce que cela donne et cela se trouve à la ligne 1097

Tutoriel Adblock Plus


Une fois repéré le lien (oui, ce n'est pas évident au début, mais on s'y fait même sans être un expert!), vous le copiez,  puis vous ouvrez les options d'Adblock Plus comme précédemment et ensuite cliquez sur Ajouter vos propres filtres ce qui vous ouvrira cette fenêtre

Tutoriel Adblock Plus


Ensuite recopier le lien dans la case en face d'Ajouter le filtre, comme ceci

Tutoriel Adblock Plus


Puis cliquez sur ajouter le filtre ce qui vous donnera cela

Tutoriel Adblock Plus


Et voilà le tour est joué et vous pouvez maintenant lire les élucubrations de Joffrin ou d'autres du même acabit sans pour cela que ce soit Xavier Niel ou Free qui décide à votre place ce que vous pouvez regarder.